• Au mois de février, Ptit loup est parti découvrir un nouveau continent : l'Asie ! C'est en Chine qu'il a déposé ses valises pour quelques semaines.

    Ptit loup en Chine 

    Ptit loup en Chine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Les anniversaires du mois de février

    Le 8 février, nous avons fêté l'anniversaire d'Estéban J.

    Les anniversaires du mois de février

    Il a 4 ans, bon anniversaire Estéban !

    Le 12 février, c'est au tour de Nina de souffler ses bougies.

    Elle a 5 ans.

    Les anniversaires du mois de février : Esteban J et Nina

    Bon anniversaire Nina !

    Les anniversaires du mois de février : Esteban J et Nina

    Les anniversaires du mois de février : Esteban J et Nina

    Les anniversaires du mois de février : Esteban J et Nina

     


    votre commentaire
  • Au mois de janvier et février, les PS et MS ont pratiqué différents jeux d'oppositions dont les objectifs étaient les suivants :

    1 - Participer dans le respect des règles.

    2 - Accepter le contact.

    3 - Attaquer ou défendre.

    4 - Attaquer et défendre, agir, réagir.

    5 - Tirer.

    6 - Pousser.

    7 - Retourner et résister. 

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

    Les élèves pendant le jeu des "tortues"

    Une petite course à  quatre pattes pour terminer !

    jeux d'oppositions avec les PS et MS

     

     

     


    votre commentaire
  • Au mois de janvier, nous avons fêté l'annivresaire d'Estéban R. il a eu 6 ans !

    Les anniversaires de janvier

    Bon anniversaire Esteban !

    Les anniversaires de janvier Les anniversaires de janvier

    Les anniversaires de janvier


    votre commentaire
  • Le 12 février, nous sommes allés au théâtre de l'Archipel pour voir " J'ai un arbre dans mon cœur"

    Sortie au théâtre de l'Archipel

    Nous avons pris le bus pour aller jusqu'à Perpignan.

    Cie Sens Ascensionnels / Christophe Moyer

    Comment parler aux enfants d'écologie, des déséquilibres du monde qu'ils soient sociaux ou identitaires ?

    En leur racontant l'histoire du peuple des zoblics qui puise sans réserve dans son environnement, maltraitant les arbres qui ont le pouvoir de satisfaire tous les besoins matériels.

    Une fable joyeusement foutraque, foisonnante et inventive.

    Deux comédiens, de la musique et du chant, un film d'animation, des marionnettes et des objets insolites, un spectacle au rythme enlevé où l'on jongle avec les choses, les sons, les mots et qui porte un regard sur le monde à hauteur d'enfant.

    Pour ces zoblics, qui sont un peu nos doubles déjantés, tout va de travers. Ayant laissé leurs enfants insatiables abuser de la générosité des « arbres à tout », le monde se met à dangereusement pencher.

    À force de toujours en vouloir plus et de maltraiter particulièrement « l'arbre à doudous », l'eau du lac a décidé de partir et la forêt disparait, plongeant ainsi l'univers des zoblics en plein déséquilibre. Il faut alors absolument trouver des solutions solidaires afin de ne pas basculer du mauvais côté de la pente.


    En savoir plus sur https://66.agendaculturel.fr/jeune-public/perpignan/j-ai-un-arbre-dans-le-coeur.html#P0slRIRYa3MJmqMQ.99

    Cie Sens Ascensionnels / Christophe Moyer

    Comment parler aux enfants d'écologie, des déséquilibres du monde qu'ils soient sociaux ou identitaires ?

    En leur racontant l'histoire du peuple des zoblics qui puise sans réserve dans son environnement, maltraitant les arbres qui ont le pouvoir de satisfaire tous les besoins matériels.

    Une fable joyeusement foutraque, foisonnante et inventive.

    Deux comédiens, de la musique et du chant, un film d'animation, des marionnettes et des objets insolites, un spectacle au rythme enlevé où l'on jongle avec les choses, les sons, les mots et qui porte un regard sur le monde à hauteur d'enfant.

    Pour ces zoblics, qui sont un peu nos doubles déjantés, tout va de travers. Ayant laissé leurs enfants insatiables abuser de la générosité des « arbres à tout », le monde se met à dangereusement pencher.

    À force de toujours en vouloir plus et de maltraiter particulièrement « l'arbre à doudous », l'eau du lac a décidé de partir et la forêt disparait, plongeant ainsi l'univers des zoblics en plein déséquilibre. Il faut alors absolument trouver des solutions solidaires afin de ne pas basculer du mauvais côté de la pente.


    En savoir plus sur https://66.agendaculturel.fr/jeune-public/perpignan/j-ai-un-arbre-dans-le-coeur.html#P0slRIRYa3MJmqMQ.99

    Synopsis

    Les Zoblics vivent paisiblement autour d’un lac surnommé la « mère veille ». D’un côté de l’eau, leurs habitations, de l’autre, une forêt généreuse composée « d’arbres à tout ». En effet pour répondre à leurs besoins, les Zoblics n’ont qu’à cueillir ce qu’ils souhaitent sur l’arbre adéquat: Besoin d’un doudou ? Allons à l’arbre à doudous. Besoin d’un outil ? Il suffit de choisir celui qui nous convient sur l’arbre à outils, etc… Tout allait bien jusqu’au jour où les enfants Zoblics voulurent toujours plus de doudous. Ils maltraitèrent alors l’arbre à doudous et pompèrent de plus en plus d’eau dans le lac ; ils en profitèrent aussi pour balancer leurs vieux doudous usagés dans l’eau. Devant autant d’excès, l’eau du lac décida de partir, plongeant ainsi le monde Zoblic en plein déséquilibre. Il fallait trouver des solutions pour ne pas sombrer dans la mauvaise pente…

     

    J’ai un arbre dans mon cœur est un conte écologique et drôle, teinté de poésie, pour un spectacle qui regarde le monde à hauteur d’enfant.

    La pièce de théâtre a été très appréciée par les enfants. C'était pour la plupart la première fois qu'ils allaient au théâtre.

    Sortie au théâtre de l'Archipel

    Sortie au théâtre de l'Archipel

    Sortie au théâtre de l'Archipel

     

     


    votre commentaire